• lun. Juil 15th, 2024

Lancement de projet Prescibu-Tuyatuze sur le renforcement de société civile burundaise contre les VBG

ByAdministrateur

Juil 26, 2023

BUJUMBURA, 20 juil (ABP) – Le ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires sociales, des Droits de la Personne humaine et du Genre, en collaboration avec l’ambassade de l’Union Européenne, au Burundi a lancé officiellement, mercredi 19 juillet 2023, à Bujumbura, un projet dénommé Prescibu-Tuyatuze, en vue de contribuer à l’engagement des organisations de la société civile (OSC), en tant qu’acteurs de la bonne gouvernance et du développement socioéconomique du pays.

A cette occasion, la directrice générale de la promotion de la femme qui a représenté la ministre ayant la solidarité dans ses attributions, Mme Twagirimana Laetitia, a fait savoir que les violences basées sur le genre, sont la manifestation de rapports de force et de pouvoir historiquement inégaux entre les hommes et les femmes. La proportion de femmes victimes des conflits dépasse nettement celle des hommes. Or, les conséquences des violences basées sur le genre sont dramatiques : elles peuvent être physiques, médicales, psychologiques, sociales et économiques et les femmes en sont les principales victimes.

Elle a ajouté que les inégalités relevées en ce qui concerne le genre tirent parfois leurs origines dans les perceptions sociales et idéologiques défavorables à l’égalité entre l’homme et femme ; l’insuffisance de la prise en compte du genre dans les programmes sectoriels et les rapports sociaux stéréotypés en raison de la persistance des préjugés socioculturels portant préjudice aux femmes.

Mme Twagirimana n’a pas manqué de signaler que le gouvernement est à l’œuvre, à travers la direction générale de la promotion de la femme et de l’égalité des genres, qui a, entre autres missions, la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre en mettant un accent particulier sur les violences faites aux femmes et renforcement des structures de prise en charge des VBGs.

Quant à la directrice des programmes de International Rescue Committee, Mme Nibasumba Martine, l’IRC a pour mission d’aider les personnes dont les vies et les moyens de subsistances sont ébranlés par les conflits et les catastrophes naturelles, à survivre, se relever et prendre en mains leur avenir.

Elle a indiqué que ce projet qui va durer trois ans, sera mise en œuvre dans trois provinces à savoir la Mairie de Bujumbura avec les communes Ntahangwa, Muha, Mukaza, la province Gitega dans les communes Giheta,Gitega, et Bugendana et dans la province de Muyinga dans les communes Gasorwe et Giteranyi.  D’autres projets financés par l’Union Européenne sont en cours d’exécution dans d’autres communes de ces provinces, et travaillent complémentarité avec ce nouveau projet, a-t-elle ajouté.