• lun. Fév 26th, 2024

Deuxième tour des transferts monétaires par le programme pluriannuel de résilience du système éducatif au Burundi

ByAdministrateur

Sep 4, 2023

CIBITOKE, 30 août (ABP) – Au total 186 850 000 Fbu, c’est le total des transferts monétaires au second tour, à l’endroit de 3 737 ménages de la commune Mugina, recrutés parmi les rapatriés, les déplacés, les familles ayant des enfants à besoins spécifiques comme les handicapés, les albinos, et les batwa.

Le conseiller technique de l’administrateur communal, charge des affaires sociales, M. Jean Nkunzimana a salué cet appui de transferts monétaires, qui a débuté le 29 août jusqu’au 7 septembre, dans le cadre du programme pluriannuel de résilience du système éducatif du Burundi, « Komezawige ».

                                                                                                                    Vue partielle des bénéficiaires

Il a plaidé seulement pour l’augmentation des effectifs de ménages à appuyer, pour une éducation de qualité, inclusive, et équitable pour tous, y compris les enfants des familles dites en situations d’urgence.

M. Nkunzimana a révélé que la commune Mugina enregistre chaque année des enfants qui abandonnent l’école suite à la pauvreté de leurs familles. A titre d’exemple, il a signalé le cas des parents qui n’ont pas pu payer les frais destinés aux enseignants vacataires, ce qui a occasionné une dette de 10.000.000 de Fbu que la commune doit à ces derniers. Il n’a pas oublié de prodiguer des conseils aux parents bénéficiaires de ces transferts monétaires pour leur utilisation en bon escient.

Quant au Coordinateur du programme pluriannuel de résilience éducatif au Burundi, financé par World Vision, Théophile Bujeje, les bénéficiaires de ces appuis ont été identifiés en collaboration avec l’administration, parmi les rapatriés, les déplacés internes, les victimes des catastrophes naturelles, les familles ayant des enfants à besoins spécifiques et les batwa.

Selon M. Bujeje, l’objectif visé est d’une éducation de qualité, inclusive, et équitable pour tous les enfants, y compris ceux en situations d’urgence. Il a interpellé lui aussi les parents bénéficiaires, à bien utiliser les 50.000 Fbu octroyés à chaque famille, pour satisfaire en premier les besoins éducatifs de leurs enfants, pour qu’ils aillent à l’école et y rester, jusqu’à la fin de leur cursus scolaire.