• mer. Déc 1st, 2021

Hausse de prix de différentes qualités d’huile produites localement

ByAdministrateur

Juin 15, 2021

BUJUMBURA, 14 jun (ABP) – La hausse de prix de différentes qualités d’huile produites localement fait parler d’elle ces derniers jours, a constaté l’ABP lundi 14 juin 2021, au cours d’une visite qu’on a effectuée au marché communément appelé marché de Cotebu.

Selon les propos des commerçants de ces articles, un bidon d’huile de palme de 25 litres quel que soit sa provenance s’achète à 86.000 FBu alors que les années passées, le prix de l’huile de palme n’a jamais dépassé 72.000 FBu.

Ils ont dit qu’ils ne comprennent pas le phénomène. Les consommateurs achètent avec des plaintes et c’est compréhensible, ont-ils articulé.

S’agissant des prix en détails, il a été constaté que 5 litres de l’huile de palme est acheté à 19.000 de nos francs tandis qu’un litre et demi de cet article est acheté à 5.500 FBu.

Comparativement aux prix des deux derniers mois, 5 litres et 1,5litres étaient respectivement à 14.000 et 3.200 de nos francs.

S’agissant de l’huile de coton produit à l’usine SAVONOR, les prix ont également monté. Un bidon de 25 litre est acheté à 110.000 FBu, un seau de 10 litres est acheté à 58.000 et 5 litres à 38.000 de nos francs.

Cela témoigne qu’il y a une hausse exorbitante des différentes qualités de l’huile de consommation produites au Burundi.

Un autre constat est que les savons ont aussi vu leur prix d’achat en hausse. On peut citer les savons produits par l’usine SAVONOR où on a ajouté plus de 3.000 FBu au petit carton par rapport au prix habituel.

Outre ceux produits au SAVONOR, les commerçants contactés par l’ABP ont fait savoir qu’on a ajouté 500 FBu par kilo de savon.

Ils ont dit que c’est incompréhensible que les articles produits localement montent de prix plus que les articles importés.

Ils ont indiqué que peut-être les produits à base de l’huile de palme sont exportés ailleurs. Selon ces commerçants contactés, le gouvernement devrait chercher les mobiles qui font que les produits à base du palmier à huile du Burundi montent de prix de façon exorbitante et prendre des mesures pouvant faciliter le consommateur.