• mar. Fév 27th, 2024

Le Burundi va tirer profit de l’exploitation du nickel par la société East African Region Group

ByAdministrateur

Mar 27, 2022

BUJUMBURA, 26 mars (ABP) – Le Burundi a signé un mémorandum d’entente avec la société East African Region Group, pour l’exploitation des mines en remplacement du premier exploitant Burundi Musongati Mining (BMM).

Lors de l’émission publique tenue à Rutana vendredi 25 mars 2022, dans laquelle les porte-paroles des institutions publiques répondaient aux questions de la population, le porte-parole du gouvernement, M. Prosper Ntahorwamiye a annoncé que le Burundi va tirer profit de cette exploitation du nickel situé à Musongati en province Rutana.

A la question de savoir si le Burundi ne pourrait pas perdre comme a été le cas avec le BMM, où le Burundi avait été obligé de rompre le mémorandum d’entente, M. Ntahorwamiye a répondu que le Burundi a pris toutes les mesures qui s’imposent pour se protéger. Entre autres celle d’exiger le dépôt d’une somme de garantie à la BRB, endéans 2 mois, dépasser ce délai, le soumissionnaire sera écarté.

La question de savoir à quand la loi sur le génocide de 1972 des hutus sera votée par le gouvernement, au moment où cette année on va commémorer le 50ème anniversaire de ce triste épisode a été posée. C’est au moment où les 2 chambres parlementaires du gouvernement se sont exprimées et soumis le texte au président de la République. A ce propos, le porte-parole du gouvernement prône la patience.

Pour lui il ne faut pas seulement considérer le génocide des hutus en 1972 mais également d’autres crimes et exactions commises. Il a fait savoir que la loi en elle-même sera votée en ayant ajouté d’autres considérations dans le texte initial pour compléments.

Il a indiqué que la CVR a déposé un rapport d’étape, ajoutant qu’il lui reste encore à faire par rapport aux événements de 1988 et 1993. M. Ntahorwamiye considère que le gouvernement ne va pas cautionner une partie de la vérité mais attendra le moment opportun pour prendre une bonne décision.

Lors de cette conférence publique, il a été posé la question de savoir à quand va être mis en application la nouvelle loi sur les pensions à la retraite, où les salariés vont percevoir une pension équivalente à leur salaire au moment de leur départ à la retraite. Le porte-parole au sein du ministère en charge de la protection sociale a fait savoir que la loi sur la protection sociale a été revue. Il a signalé qu’en ce moment, il est question de remanier les règlements qui régissent les institutions de protection sociale que sont l’INSS et l’ONPR. Quand ce travail sera clôturé, l’application de cette nouvelle loi va entrer en vigueur, a estimé le porte-parole au sein du ministère en charge de la protection sociale.