• jeu. Juil 18th, 2024

Les commerçants demandent la décentralisation du service de recouvrement pour faciliter leurs activités

ByAdministrateur

Juin 20, 2022

RUMONGE, 13 juin (ABP) – L’Office Burundais des Recettes a organisé  vendredi le 10 juin 2022, un atelier,  au chef-lieu de la province Rumonge pour sensibiliser les importateurs sur le contrôle post dédouanement.

Dans son discours, le délégué du commissaire général de l’OBR, M. Félix Nzeyimana a fait savoir que l’OBR a mené beaucoup d’initiatives pour établir de bonnes relations entre l’OBR et les commerçants, précisant que le contrôle à postériori présente des avantages pour les commerçants.

Dans sa présentation, Jean Marie Vianney Bakanibona, a indiqué que le contrôle à postériori joue un rôle important en matière de collecte des impôts et taxes. Selon lui, il joue le rôle de vérifier l’exactitude et l’authenticité des déclarations, d’améliorer la facilitation des échanges et de promouvoir le commerce extérieur.

En tant que contrôle exercé après le dédouanement, a ajouté Bakanibona, il facilite un mouvement plus rapide des marchandises.

Les commerçants ont, à leur tour, présenté les difficultés rencontrées dans leurs activités et ont donné des suggestions pour améliorer les conditions de travail.

Selon eux, la plupart des commerçants ne sont pas instruits alors que les lois qui les régissent sont écrites en français et ont demandé qu’elles soient traduites en Kirundi, langue maternelle.

Ils ont également demandé la décentralisation du service de recouvrement afin de minimiser les dépenses faites quand ils se rendent à Bujumbura à la recherche des documents octroyés par ce service.