• mar. Mar 5th, 2024

Lancement officiel de la compétition  » Tambira amahoro »

ByAdministrateur

Juin 22, 2022

BUJUMBURA, 16 juin (ABP) – L’agence événementielle Ndudi Team All Business a organisé mercredi le 15 juin 2022 à Bujumbura, une conférence de presse pour lancer officiellement la compétition Dance for Peace « Tambira amahoro » en kirundi qui aura lieu dans quatre provinces du pays à savoir  Gitega, Ngozi, Kayanza, Bujumbura- Mairie, sous le thème : » Ingabirano yawe ni kazoza kawe  »  ( Ton  talent t’aide à préparer ton futur).

Selon Éric Dushimirimana qui a représenté l’agence événementielle Ndudi Team All Business, ce qui a motivé l’organisation d’une telle compétition est que la danse qui est une discipline à la fois sportive et artistique est négligée au Burundi. C’est une activité physique à part entière et aux multiples avantages pour le corps et l’esprit ,mais qui n’est pas considérée comme quelque chose de valeur qui peut même donner de l’argent comme d’autres activités sportives dont le football, l’athlétisme et autres. Pour cette raison, l’agence événementielle Ndudi Team All Business voudrait faire la promotion de la danse pour que les danseurs exploitent leurs talents de façon gagnant-gagnant  pour ceux qui bénéficient ou ceux qui utilisent leurs danses.

Dushimirimana n’a pas manqué de signaler que l’enregistrement des clubs qui vont participer dans cette compétition sont au nombre de 137 clubs avec une moyenne d’environ 1200 danseurs et danseuses. Concernant les éliminatoires, il a précisé que  ces derniers  se feront au niveau  provincial c’est à dire trois clubs par province, mais la particularité s’observe en Mairie de Bujumbura où on retiendra 3 clubs par chaque commune c’est à dire 9 clubs  qui seront retenus. Il a aussi précisé qu’on aura 18 clubs qui vont participer dans la demie finale qui se tiendra à Ngozi au mois de décembre et la finale aura lieu à Bujumbura le 25 décembre 2022.

Il a également indiqué que chaque club aura un effectif de 4 à 12 danseurs avec obligation d’aligner  au moins une fille dans chaque club. Le temps de danse est estimé à 3 et 7 min au maximum. Le premier gagnant de ladite compétition aura une somme de 5millions fbu, le second 3 millions fbu, le troisième 2 millions fbu grâce au financement de l’entreprise Buja pay.

Il est à signaler que l’agence événementielle Ndudi Team All Business compte piloter le projet de création d’une fédération nationale de danse afin de pérenniser le métier de danse au Burundi