• mer. Juin 12th, 2024

Visite de la première Dame du pays à l’école Burundi Dream Academy de Kabezi

ByAdministrateur

Oct 6, 2022

BUJUMBURA, 1er oct (ABP) – La première Dame du pays Mme Angéline Ndayishimiye et présidente de la Fondation Bonnes actions Umugiraneza a visité le vendredi 30 septembre 2022, l’école  Burundi Dream Academy, relevant de l’organisation Youth With A Mission (YWAM) Burundi sise à la colline Ramba, commune Kabezi de la province Bujumbura (ouest du Burundi), où elle a procédé à l’inauguration des nouveaux bâtiments de cette école.

                                                                                             Vue de face des nouveaux bâtiments

L’objectif de la visite était de s’enquérir des réalisations de cette organisation qui investit en l’éducation et la prise en charge éducationnelle et nutritionnelle des élèves de cette école ainsi que celle  des familles vulnérables environnant l’école par la dotation d’un logement décent aux familles de la communauté batwa, la prise en charge médicale de cette catégorie et des ménages vulnérables, l’assurance de la nutrition et la scolarisation des enfants installés dans des foyers d’accueil aux environs de l’école.

Dans ce mot d’accueil, le gouverneur de la province Bujumbura M. Désiré Nsengiyumva a indiqué que la province est en sécurité et que la population vaque aux activités de développement. Il a évoqué le conflit foncier qui oppose la population de Kabezi et l’Etat, précisant que chaque partie en conflit a besoin de savoir à qui reviennent les terres situées le long du Lac Tanganyika sur la route nationale trois (RN3).

                                                                  Vue partielle des vivres octroyés à l’organisation YWAM

Le gouverneur Nsengiyumva a fait savoir que l’organisation YWAM contribue beaucoup dans le développement de la province par une formation de qualité et la nutrition des enfants à l’école. il a ajouté que cette organisation participe également dans les soins des vulnérables par l’octroi des cartes d’assurance maladie (CAM) dans trois provinces et a demandé à la première Dame de la soutenir.

Le directeur pays de YWAM, M. Jagen Gouramari Nzunguri a indiqué que l’organisation a débuté ses activités le 4 mars en 2012 et  s’est donné la mission de changer la vie des vulnérables qui étaient nombreux selon leur constat.

Le premier capital a été la confiance placée en cette organisation, ce qui a fait qu’ils ont eu des partenaires financiers et voilà qu’avec 10 ans d’exotisme, ils ont réalisé pas mal d’activités dans la scolarisation des enfants, dans leur nutrition et dans l’assiette des ménages de la communauté batwa  et des familles vulnérables. A cet effet, 3000 ménages ont bénéficié d’une carte d’assurance maladie couvrant les soins de 8000 membres ainsi que leur raccordement en eau potable.

Selon M. Gouramari, l’organisation YWAM est en train de mettre en place d’autres infrastructures comme un centre de retraite et bientôt un  centre de santé. Il a aussi indiqué que l’école  Burundi Dream Academy a besoin d’être raccordée en électricité, signalant que le groupe électrogène endommage les ordinateurs destinés à la formation des élèves.

Un autre défi non moindre est le manque d’une bonne route menant à cette école et a profité de cette opportunité pour demander le soutien dans la construction de cette route. Il a aussi demandé une exonération sur les importations servant dans l’investissement social.

La première Dame s’est dit réjoui par les réalisations de l’organisation YWAM dans la scolarisation des enfants et leur nutrition à l’école, en vue de la lutte contre les maladies liées à la malnutrition, l’assistance aux vulnérables. Mme Ndayishimiye a trouvé que cette organisation a les mêmes objectifs que la Fondation Bonnes Actions Umugiraneza et a accepté sur place le partenariat sollicité par l’organisation YWAM.

La première Dame Angélique Ndayishimiye a appelé les ménages  à contribuer en vivres lors de la récolte pour appuyer les écoles à cantines scolaires tout en faisant comprendre que le ventre affamé n’a point d’oreille. Elle a bouclé sa visite à cette école par l’octroi d’une aide en vivres et vêtements aux enfants vulnérables.