• lun. Juil 15th, 2024

Deuxième paiement aux caféiculteurs ayant vendu le café cerise à la station de dépulpage lavage de Nyarurama

ByAdministrateur

Oct 17, 2022

KAYANZA, 15 oct (ABP) – Début depuis jeudi le 13 octobre 2022,  du deuxième paiement des caféiculteurs ayant vendu leur café cerise à la station de dépulpage-lavage de Nyarurama en commune Butaganzwa de la province  Kayanza (Nord) a debutee jeudi le 13 octobre 2022

Ce  paiement total d’à peu près 120 millions de francs leur dû par la coopérative caféicole « Kayanza International Joe Speciality Coffee » (KIJSCO) malgré l’absence de la représentante de cette coopérative qui s’est évadée la nuit du 12 au 13 octobre en complicité avec un officier de garde de major qui, par après, a été arrêté le lendemain sous mandat d’arrêt du procureur général près la Cour d’appel de Ngozi.

Le gouverneur de Kayanza qui a rehaussé  de sa présence cette  activité du jour a décidé qu’à côté des caféiculteurs impayés, les employés de cette société ainsi que ceux qui ont vendu différents matériaux pour la construction de cette station doivent, eux aussi, avoir l’argent leur dû, a-t-on appris sur place.

Outre ces caféiculteurs ayant vendu leur café cerise à la station de dépulpage-lavage « Kayanza International Joe Speciality Coffee », même des employés de cette coopérative caféicole n’ont pas été payés également.

D’après leurs doléances adressées au gouverneur de Kayanza, certains habitants de Butaganzwa ont indiqué qu’ils ont fourni des bois à cette coopérative depuis sa construction en  2020  et que, malheureusement, ils n’ont pas encore été payés. A titre illustratif, un habitant vivant tout près de ladite station de dépulpage-lavage réclame plus de 20 000 000Fbu. Tous ces caféiculteurs  pointent du doigt une certaine Joselyne Nisabwe qui dirigeait la coopérative. Ils ont dit, sans mâcher les mots, que cette dame les traitait de tous les noms.

                                                                vue partielle des caféiculteurs attendant le paiement

Consécutivement aux doléances de la population, cette femme a été arrêtée mercredi le 12 octobre avant de s’évader alors qu’elle était dans les mains d’un officier militaire du nom de Major Daniel Nibirantiza. Celui-ci a été, par après arrêté le 13 de ce mois sous le mandat du procureur général près la Cour d’appel de Ngozi.

Deux autres personnes arrêtées pour interrogatoire sont le chef de zone Butaganzwa et celui chargé de recruter les employés de la coopérative KIJSCO.

Le gouverneur de Kayanza, col Rémy Cishahayo tranquillise les caféiculteurs de la zone et commune Butaganzwa qui n’ont pas été payés par cette société que le deuxième paiement se poursuivra jusqu’à ce que tout caféiculteur aura reçu son dû.

Etant donné que les caféiculteurs de la colline Nkuba en zone Murima de la province Kayanza réclamaient plus de 12 000 000Fbu depuis 2020 l’argent leur dû par cette même coopérative, l’autorité provinciale à Kayanza a tranquillisé que le paiement est pour bientôt du fait que l’argent leur dû est déjà dans les mains du procureur général près le tribunal de grande instance de Kayanza.