• jeu. Juil 18th, 2024

L’Eglise catholique célèbre la fête de Saint François de Sales, Saint patron des journalistes.

ByAdministrateur

Jan 27, 2023

BUJUMBURA, 25 jan (ABP) – L’aumônerie des journalistes catholiques de l’archidiocèse catholique de Bujumbura, a animé une séance de réflexion et d’échanges, mardi le 24/01/2023, à l’occasion de la célébration de la fête de Saint François de Sales, patron des journalistes et des écrivains.

Dans son allocution pour l’ouverture de ces travaux, Mgr. Anatole Ruberinyange, Vicaire général de l’archevêque de Bujumbura a fait savoir que la célébration de cette fête, cette année, coïncide avec la publication du message du pape pour la journée mondiale de la communication qui sera célébré cette le 21 Mai prochain, avec pour thème : « Parler avec le cœur ».

S’appuyant sur l’environnement médiatique actuel, il a fait remarquer qu’il est impératif d’observer un temps d’arrêt, du moment qu’il se remarque dans les contenus médiatiques la distorsion de l’information, la manipulation de l’opinion, des informations tendancieuses et alarmistes. Ensuite « réfléchir et parler avec le cœur, dire la vérité par amour de la personne ».

Car, « dire la vérité est un droit de la part de la population, une question d’ordre éthique pour les journalistes et écrivains ». Mgr Ruberinyange a exprimé l’engagement de l’archidiocèse de Bujumbura, pour soutenir le travail des journalistes. « Plus vous serez de bons chrétiens, plus vous serez de bons journalistes », a-t-il conclu.

Abbé Dieudonné Nibizi, directeur du Centre Diocésain de Communication à l’archidiocèse de Bujumbura (CEDICOM), en même temps aumônier des journalistes catholiques, a fait savoir que l’Eglise propose, à tous les journalistes sans exception aucune, de suivre son exemple car il s’est battu pour la vérité et rien que la vérité, à « s’approprier la pensée de leur Saint patron ». Ainsi, Saint François de Sales, prêtre français, évêque et docteur de l’Eglise, a mené un combat « contre les faux enseignements, les hérésies » de son époque en prêchant et en enseignant la vérité, selon Abbé Nibizi. Il a imprimé beaucoup de petits papiers et petits livrets qu’il a lui-même distribués aux fidèles et à la population. Au total, il a écrit plus de 10.000 documents, a indiqué Abbé Nibizi.

La présidente du Conseil National de la Communication (CNC), Mme Vestine Nahimana a indiqué que le métier de journaliste qui tienne compte de la vérité, contenu des débats, est aussi la préoccupation du CNC. « Le journalisme face à la vérité » doit être une feuille de route pour les journalistes, se comporter en acteur social, a-t-elle estimé. Elle a invité à la collaboration avec le CNC, afin que les thèmes exposés soient intégrés dans les programmes des futures formations pour tous les journalistes : chrétiens ou non chrétiens.