• lun. Juil 15th, 2024

Le gouvernement ne ménage aucun effort pour trouver une solution au défi lié au manque d’eau et d’électricité

ByAdministrateur

Mai 8, 2023

CANKUZO, 26 avr (ABP) – Le Directeur général de l’Autorité de Régulation d’Eau potable et de l’Energie, AREEN,  M. Baltazar Nganikiye, a fait savoir que le gouvernement ne ménage aucun effort pour trouver une solution au défi lié au manque d’eau et d’électricité car, différents projets de construction des barrages hydro-électriques sont en cours d’exécution.  Cela a été dit lors d’un atelier sur la gestion des services publics d’eau potable et d’électricité, qui réunissait les provinces Cankuzo, Ruyigi, Muyinga, Kirundo, Ngozi.

Il a cité le barrage Jiji- Murembwe, Rusumo Falls qui alimentera le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie, Kaburantwa dont la construction touche sa fin,  Rusibazi déjà terminé. Il également mentionné un projet d’électrification solaire en province Gitega, les projets soleil Nyakiriza et umuco w’ iterambere ainsi qu’un autre projet qui sera financé par la Banque africaine de développement BAD qui viendra pour alimenter en électricité les communes du pays qui sont encore en obscurité.

Dans ce projet dont l’exécution prendra fin à la fin de l’an 2024, on a prévu l’usage des poteaux en fer pour le rendre plus durable, comme l’a souligné Bartazar.

Au cours de cet atelier, les participants ont relevé le manque d’ électricité dans plusieurs parties de ces provinces, les  coupures répétitives là où on la trouve, suite à la longueur de la  ligne et poteaux vieux, l’augmentation incessante des utilisateurs, et l’usage des poteaux non traités comme est le cas de la ligne conduisant l’électricité en commune Mishiha. Ils ont souligné, par ailleurs, que certains réseaux d’adduction d’eau potable sont en mauvais état.

S’agissant des pannes répétitives sur la centrale hydro-électrique de Kayongozi, le directeur général de l’AREEN, a répondu que l’équipe de l’ABER est à l’œuvre pour trouver de solutions durables.

En rapport avec les transformateurs de moindre capacité ou foudroyés et autres anciennes installations et  matériels électriques et hydrauliques en panne, M. Nganikiye a leur demandé de les rapporter à temps réel, pour qu’ils soient réparés ou remplacés,  étant donné que la REGIDESO a déjà la permission d’importer du matériel électronique et hydraulique de l’étranger.