• mer. Juin 7th, 2023

Renforcement des capacités des chefs de services sur la classification et la cotation des emplois

ByAdministrateur

Mai 19, 2023

CIBITOKE,12 mai (ABP) – Un atelier d’information et de sensibilisation sur la politique salariale équitable, dans le secteur public burundais, organisé du 11 au 12 mai, par le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, à l’intention des chefs de services, a eu lieu au chef-lieu de la province Cibitoke, pour les provinces de Bubanza, Bujumbura, Cibitoke, et Muramvya.

La nouvelle politique salariale s’appliquera à tous les employés du secteur public, quel que soit leurs statuts, a indiqué le représentant dudit Ministre, M. Charles Berahino. Ce dernier a fait savoir que cette politique salariale repose sur trois points, dont le principe directeur, le principe de rémunération et le mécanisme de garantie du caractère équitable. En effet, il a précisé qu’il devrait y avoir une classification des emplois, suivant une base de données, dans le but de mieux gérer les ressources humaines (RH). Pour y arriver, pas mal d’objectifs qu’on s’était fixés, notamment, mettre en place une politique de gestion des emplois, des compétences et de rémunération, bâtir une vraie politique des RH avec un positionnement hiérarchique, constituer une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Pour ce chef de service, les composantes de la structure de rémunération sont notamment une part indiciaire qui tient compte de la qualification au recrutement et à l’ancienneté, une part-emploi qui tient compte de l’emploi occupé, la qualification requise pour accéder à tel ou tel emploi, la complexité et la technicité liée à l’emploi occupé, les facteurs contextuels, le degré de responsabilité, une part-performance, et la part liée à la situation individuelle. Monsieur Berahino a souligné qu’une fois les carrières débloquées, c’est supposé avancer normalement.