• lun. Avr 15th, 2024

Le gouverneur de province rappelle que l’union libre est strictement interdite

ByAdministrateur

Fév 28, 2024

KIRUNDO, 27 fév (ABP) – Le gouverneur de la province Kirundo (nord du Burundi), Colonel de police Victor Segasago, est en train de mener des descentes dans les zones de cette province au cours desquelles il rappelle que l’union libre est strictement interdite dans les ménages.

Les conflits familiaux s’observent beaucoup chez les couples en union libre, indique-t-il, précisant que l’ivresse est la cause principale de ces conflits familiaux, ce qui pousse certains hommes à s’adonner au concubinage. Il ne manque pas de demander à la population de sa province à limiter les naissances car, explique-t-il, la majorité des conflits qu’on observe sont dus à la surpopulation. Par ailleurs, poursuit-il, le secteur de la justice est surchargée suite aux plaintes accueillies au jour le jour.

Pour faire face à ces conflits, les administrateurs communaux sont en train de faciliter la régularisation des mariages pour les ménages en union libre. Le cas récent est celui de la commune Kirundo où 303 couples ont régularisé leurs mariages, en présence de l’administrateur de la commune Kirundo Viateur Habimana et l’envoyé du ministère en charge de l’Intérieur Jules Bagayimpunzi, qui est chargé du rapatriement dans les provinces Kirundo et Muyinga. Ceci parce que parmi ceux qui ont régularisé leurs mariages, il y a aussi des rapatriés. Ces autorités ont prodigué pas mal de conseils et ont exhorté ces couples ayant régularisé leurs mariages de cohabiter paisiblement afin de s’auto-développer et développer leur pays.