• jeu. Fév 29th, 2024

Adoption à l’unanimité d’un projet de loi portant ratification par la République du Burundi du protocole sur les privilèges et immunités de la CEA

ByAdministrateur

Jan 20, 2022

GITEGA, 19 jan (ABP) – Le Sénat burundais a adopté à l’unanimité, le 19 janvier 2022, à l’hémicycle de Gitega (centre du Burundi), le projet de loi portant ratification par la République du Burundi du protocole sur les privilèges et immunités de la Communauté Est Africaine (CEA).

                                                                                   Le ministre en charge de la Fonction publique présentant le projet de loi

Le ministre ayant la Fonction publique dans ses attributions, Dr Thaddée Ndikumana, avait été envoyé par le gouvernement burundais pour éclairer les sénateurs sur le contenu dudit projet de loi. Il a fait savoir que ce protocole s’inspire de la convention qui lie les pays membres de cette communauté, ajoutant que chaque pays membre de la CEA est appelé à l’adopter.

Avant que cette activité ait lieu, le ministre Ndikumana s’est exprimé sur les stratégies qu’adopterait le Burundi pour augmenter son personnel dans cette communauté et pouvoir jouir pleinement des avantages de la CEA au même pied d’égalité que les pays anglophones. Pour lui, le Burundi devrait plaider pour la répartition équitable des institutions de la communauté. De cette façon, une des institutions de la CEA se verra installée au Burundi, a-t-il expliqué. Bien plus, a-t-il ajouté, l’économie burundaise en tirera profit du fait que le staff s’approvisionnera sur le marché local.

                                                                                                                      Vue partielle des sénateurs pendant la plénière

Par ailleurs, il a indiqué qu’avec l’adhésion de la République démocratique du Congo à la CEA, l’on aura de la force de plaider pour l’usage de la langue française dans cette communauté dominée majoritairement par les pays anglophones.

Embrayant sur les propos du précédent orateur, le président du Sénat, M. Emmanuel Sinzohagera, a recommandé aux Burundais de s’ouvrir au monde devenu un village planétaire. Pour plus de précisions, il a recommandé de connaître davantage l’anglais et le kiswahili pour mieux s’intégrer dans la CEA.