• lun. Fév 6th, 2023

Le Burundi classé premier en Afrique de l’Ouest et du centre dans la lutte contre le VIH/Sida/IST

ByAdministrateur

Déc 7, 2022

BUJUMBURA, 6 déc (ABP) – La journée mondiale de lutte contre le Sida, édition 2022, arrive au moment où le Burundi a fait des progrès spectaculaires dans la lutte contre le Sida, ce qui le classe premier parmi les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre en termes de performances réalisées dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA/IST (Infections sexuellement transmissibles), indique-t-on dans une déclaration du ministre de la Santé publique et de la lutte contre le Sida, Mme Sylvie Nzeyimana,.

Le ministre Nzeyimana a précisé à travers cette déclaration publiée sur le compte twitter de ce ministère que ce classement ressort du rapport final de la Revue du plan national de de lutte contre le Sida 2018-2022.

Selon ce rapport, a-t-elle fait remarquer, le Burundi a fait des progrès énormes dans l’atteinte des objectifs 90-90-90. C’est-à-dire que 90% des personnes vivant avec le VIH ont connu leur statut en fin 2020, 98% de ces personnes avaient été mises sous traitement ARV (Antirétroviral) et 90% de ces personnes sous traitement avaient supprimé la charge virale.

Quant aux facteurs de succès dans la lutte contre le VIH/SIDA, le ministre Nzeyimana a souligné qu’il s’agit de l’engagement du gouvernement du Burundi et de la première dame du pays, Mme Angeline Ndayishimiye.

Il s’agit également de la décentralisation des services, de la disposition du pays à appliquer les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la prévention et le traitement du VIH, de la participation des organisations associatives et communautaires.

A ces engagements susdits s’ajoutent l’engagement de l’ONUSIDA par sa coordination des interventions et son plaidoyer, les appuis financiers du Fonds mondial, de PEPFAR, de l’OMS, de l’Unicef et du FNUAP, ainsi que l’engagement des prestataires de santé et des prestataires communautaires, a souligné la ministre Nzeyimana.

Selon le ministre en charge de la santé, la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida est une occasion de réfléchir sur ce fléau, de renouveler l’engagement pour stopper les nouvelles infections et de prendre efficacement en charge les personnes infectées et affectées par ce mal en profitant des avancées scientifiques.

A travers le thème choisi pour cette année « Œuvrons pour un accès égal aux services VIH de qualité et aux opportunités offertes par la science », l’ONUSIDA incite tous les intervenants à œuvrer en faveur des actions concrètes qui ont fait leurs preuves et qui sont nécessaires pour lutter contre les inégalités et pour aider à mettre fin au Sida.

Quant à ces actions concrètes ci-haut dites, il s’agit notamment de renforcer la disponibilité, la qualité et la conformité des services de traitement, de dépistage et de prévention du VIH afin que tout le monde y ait accès correctement, d’assurer le partage des technologies entre les communautés et entre le Sud et le Nord pour permettre l’égalité d’accès aux meilleures découvertes scientifiques concernant le VIH, et d’encourager les actions nécessaires pour remédier aux inégalités particulières auxquelles les communautés sont confrontées. Signalons que le Burundi célébrera officiellement la journée mondiale de lutte contre le Sida le 8 décembre 2022 au stade Ingoma de la province Gitega, la capitale politique du pays. Au niveau mondial, elle est célébrée le 1er décembre de chaque année.