• mar. Déc 5th, 2023

Plusieurs champs de riz détruits par un barrage de la Regideso, hors service.

ByAdministrateur

Avr 12, 2023

RUYIGI, 11 avr (ABP) – La population cultivatrice du riz sur les berges de la rivière Sanzu s’indigne des pertes qu’elle est en train de subir,  suite aux inondations de leurs champs provoquées par  un mur de canalisation d’un ancien barrage hydroélectrique de la Régideso qui ne fonctionne plus actuellement.

L’administration reconnait qu’elle est au courant de ce problème,  mais souligne qu’elle attend la solution qui viendra du ministère de tutelle. La population exprime une demande pressant à la Regideso de démolir  cette ancienne canalisation, ou tout simplement lui permettre qu’elle puisse, elle-même, procéder à cette démolition.

                                                                                 La population lesée par le barrage

Cet ancien barrage hydroélectrique  qui fait objet d’indignation au sein de la population se trouve sur la route Ruyigi- Kayongozi situé à trois kilomètres seulement du chef-lieu de la province, et a cessé de fonctionner depuis l’an 2000 et n’a plus été entretenu depuis lors.

A l’heure actuellement ce barrage est devenu une source de problème économique et environnemental, comme l’indique la population cultivatrice du riz dans la commune Ruyigi. Le canal qui acheminait l’eau de cette rivière vers les turbines du dit barrage s’est bouché suite au manque d’entretien et de curage de la boue qui s’est accumulée dans ce canal et dans le bassin de rétention des eaux de cette rivière.

Les sources administratives, le BPEAE et de la population indiquent que les dégâts déjà occasionnés par ce problème au fur du temps sont énormes. Certains cultivateurs indiquent qu’ils ont déjà enregistrés de 4 à 10 millions de francs burundais  suite à ces inondations répétitives. Quant à l’étendue des champs abimés, les Riziculteurs parlent  d’une distance de 13 kilomètres de long, allant de ce barrage sur la route Ruyigi-Kayongozi, en zone Ruyigi, passant par la localité de Dutwe, jusqu’en zone Rusengo  situé à l’Est du chef-lieu de la province. Les champs abimés seraient comptés à plus de 8000. Les responsables de l’antenne provincial de la Régideso se disent être au courant du problème mais, que la solution ne peut être trouvé qu’à l’échelon supérieure.

Le gouverneur de la province Ruyigi, Mme Emerencienne Tabu déplore cet état de fait et dit s’en référer au ministère qui a l’énergie dans ses attributions. Elle souligne, en en effet, que ce problème avait été soulevé lors des descentes effectuées par les différents ministres dans cette province, que les services du  ministère de l’environnement avaient promis d’y réserver suite dans les meilleurs délais.

La population de Ruyigi s’accorde  pour dire que la solution à ce problème pourrait contribuer à la baisse des prix du riz qui ne cesse d’augmenter. Elle se dit prête  à participer dans la démolition du bassin de rétention de cet ancien barrage et de son mur si la Régideso leur donne la permission.