• ven. Mai 24th, 2024

Célébration du  60ème anniversaire de l’Organisation de l’Unité Africaine

ByAdministrateur

Mai 26, 2023

BUJUMBURA, 26 mai (ABP) – Le ministère en charge des affaires étrangères en collaboration avec le groupe des ambassadeurs africains accrédités au Burundi, a organisé la journée internationale de l’Afrique. Cette journée célébrée  le 25 mai de chaque année a coïncidé, cette année, avec le 60ème anniversaire de la création de l’Organisation de l’Union Africaine devenue plus tard l’Union Africaine.

A cette occasion, une table ronde, animée par le groupe des ambassadeurs africains au Burundi a été tenue autour de l’unité Africaine. Il a été rappelé que l’OUA  a été créée en 1963 à Addis-Abeba avec, à ses débuts, 32 Etats fraichement indépendants. Les objectifs poursuivis étaient, entre autres, de « débarrasser le continent, des derniers vestiges de la colonisation et de l’apartheid, de promouvoir l’unité et la solidarité, d’intensifier la coopération pour une vie meilleure des peuples africains et de défendre la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance ».

Dès lors, d’autres Etats ont intégré l’organisation jusqu’à atteindre 53 au moment de la création de l’Union Africaine en 2002.  Les objectifs des 55 Etats actuels au sein de  l’Union est définie dans la vision d’une « Afrique intégrée prospère et pacifique,  dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale »

D’autres thématiques autour des organes, des institutions financières et des instruments clés de l’Union Africaine ont été développés

Le ministre en charge des affaires étrangères, Albert Shingiro, dans son allocution de circonstance,  est revenu sur le thème de cette célébration, « Notre Afrique, notre avenir ». Il a noté les avancées de l’Afrique sur tous les plans et dans tous les secteurs  ainsi que sa position importante dans le concert des nations. Malheureusement, a-t-il concédé, l’Afrique continue d’être absent au conseil de sécurité des Nations Unies malgré ses 1,3 milliards d’habitants. Cette situation doit cesser, selon M. Shingiro. Il a aussi noté que l’Afrique reste confrontée à plusieurs défis de sécurité et de paix qui menace l’intégrité de certains Etats membres.  M.Shingiro a saisi cette occasion pour lancer un appel  à privilégier les outils de résolution pacifique des conflits. En relations internationales, il a appelé les pays africains à rester unis pour briser la convoitise qui est affichée à leur égard. Il a appelé à un sursaut pour vaincre.

Le haut représentant de l’Union Africaine pour la région des Grands-Lacs, Ibrahima Fall, a livré le message de M. Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’Union Africaine à l’occasion de la célébration de cette journée. Après les 60 ans de la création de l’Organisation de l’Unité Africaine, M. Faki constate que certains pays africains sont encore en conflits qui occasionnent des pertes humaines considérables. S’ajoutent à cela les changements constitutionnels, l’extrémisme grandissant,  les changements climatiques et la réduction des libertés.

Le président de la commission de l’UA a exprimé sa solidarité avec les populations en souffrance. Tous ces effets négatifs fragilisent, selon lui, les efforts engrangés pour atteindre l’agenda 2063. Il a appelé les pays africains à la vigilance face à la lutte hégémonique actuelle entre les grandes puissances qui risquent de faire de l’Afrique un terrain de bataille géostratégique. Il a demandé de résister à l’instrumentalisation en restant conditionné par la construction patiente et méthodique de l’unité.